Amélie à la conquête des 7 Majeurs

logo

Amélie à la conquête des 7 Majeurs

Qui n’a jamais rêvé de relever un de ces défis fous qui marquent à jamais une vie. Pour les passionnés de deux roues, celui des 7 Majeurs en fait parti. Sept géants des alpes franco-italiennes qui s’élèvent tous à plus de 2000m d’altitude. Une aventure de 360 km  et 10 000 de dénivelés positifs au départ de Vars suivi du col d’Izoard, Agnel, Sampeyre,  Fauniera, Lombarde, et Bonette. Ces géants des Alpes ne laissent jamais indifférents tant par leur beauté que par leur difficulté...

Amélie De Vecchi, 37 ans cycliste depuis l’âge de ses 15 ans s’est lancée dans cette aventure extraordinaire de rentrer dans la légende des 7 Majeurs. 

Amélie De Vecchi cycliste

Le défi d’une vie…

C’est la première semaine de juillet, qu’Amélie, coiffeuse de profession et maman de trois enfants, va vivre une expérience hors du commun au côté de son mari David. Elle va tenter de gravir les 7 cols des Alpes en moins de 24h. Un exploit jamais réalisé par une femme à ce jour !! “Je suis très enthousiaste à l’idée de vivre cette expérience, même si ce n’est pas sans appréhension. J’ai la chance d'être accompgnée de mon mari David qui a déjà effectué les 7 Majeurs dans les deux sens. Lorsqu’il m’a raconté l’expérience qu’il a vécu et les émotions qu’il a ressenti, j’ai eu envie de me lancer…

Une préparation millimétrée pour affronter les géants des Alpes

360km en 24h avec 10 000 de dénivelé positif n’est pas donné à tout le monde. Il a fallu se préparer et enchainer les kilomètres à l'entraînement en jonglant avec avec la vie de famille et le travail. “J’ai essayé de faire un minimum de 200km par semaine et de faire le maximum de cyclosportives les weekends avec de préférence beaucoup de kilomètres et de dénivelés pour reproduire l’effort du défi. J’ai participé récemment aux cyclo des Trois Ballons et de la Super Galibier avec 200km et + de 4000m de d+

La préparation n’est pas que physique, elle est aussi mentale et matérielle. Il a fallu pour Amélie s’équiper en conséquent de l'épreuve. Le départ aura en effet lieu à 2h du matin et se finira tard dans la soirée. Aussi, il a fallu s’équiper de lampe pour le départ nocturne, de veste pour matin et de sachones pour la nourriture. “Nous avons décidé de prendre le maximum de nourriture en autonomie afin de ne pas perdre de temps dans les bars ou restaurants. J’ai également modifié mes plateaux. Je me suis équipée en 33x32, plus proche d’un développement de VTT que de coursiers sur route que j’utilise normalement. Mais sur ce type d’épreuve, une dent de sécurité n’est jamais de trop”. La gestion de l'effort sera primordiale ainsi que l'hydratation et l'alimentation. Avec la chaleur actuelle, les organismes seront mis à rude épreuve. "L'important est de manger et boire en petites quantités mais souvent afin de pas brutaliser l'estomac tout en gardant suffisamment d'énergie. Cet aspect fait partie intégrante du défi !"

La modestie est de mise face à ces géants des Alpes qui font peur aux cyclistes les plus averties.

amélie de vecchi 7 majeurs

Les plus beaux cols des Alpes emprunter par de nombreuses cyclosportives

Ce weekend aura en effet lieu la Fausto Coppi qui emprunte l’un des cols du défi des 7 Majeurs: le col de la Fauniera. Ce dernier long de 24km avec 8km à 13% reste dans les jambes un moment. Et que dire de l’avant dernier col du défi: le col de la Bonette qui culmine a 2800m. Plus haut col d’Europe il a acceulli la Mercan’Tour Bonette il y a quelques semaines. “J’appréhende certains cols plus que d’autres, notamment ceux que je ne connais pas comme le col de la Lombarde

La météo s'annonce belle et tous les voyants sont au vert pour réussir ce challenge.  Alors, nous souhaitons une excellente route à Amélie qui nous fera un bilan de cette belle expérience quelques jours après.

col de la bonette

Commentaires

Revenir en haut de la page