Cyclosportive "La Faliconnaise Collines Niçoises" : Balcon sur la Baie des Anges

logo

Cyclosportive "La Faliconnaise Collines Niçoises" : Balcon sur la Baie des Anges

Le département des Alpes-Maritimes est décidément très dynamique ces dernières saisons et un bel effet de synergie semble avoir été impulsé par la création de l'ex-"Challenge Cyclosportif 06" rebaptisé cette saison "Challenge Granfondo Alpes-Maritimes". Après la création et la mise en route très réussie du Granfondo Nice Côte d'Azur en 2018, une nouvelle épreuve voit le jour dans la capitale azuréenne. Elle se situera plus pécisemment à Falicon, petit village perché juste au-dessus de Nice, et offrira avec son final sur les pentes du spectaculaire Mont Chauve, sorte de Mont Faron local, une vue imprenable sur la Baie des Anges. Un programme de moyenne montagne extrêmement alléchant sous le soleil azuréen, le 14 avril prochain.

La cyclosportive La Faliconnais Collines Niçoises, une vue à 360 sur la Côte d'Azur

 

La "Faliconnaise" existait déjà ces dernières saisons, mais il s'agissait d'une épreuve fédérale toutes catégories du calendrier FSGT. Malgré un parcours très attractif, avec un format routière "à l'ancienne", le nombre de participants était resté trop faible au regard de l'énergie déployée par l'équipe d'organisation de l'ASBTP Nice. Un peu le serpent qui se mord la queue : les "coursiers" se plaignent du manque de belles courses, puis ne jouent pas le jeu lorsque des organisateurs essaient de leur proposer de beaux parcours hors "cricri". Pour Anthony Cobaleda, le jeune et dynamique président de l'ASBTP, il n'était pas question de jeter l'éponge mais plutôt de changer la formule : "Oui, nous avons été déçus du peu de participants lors de l'organisation en format course (...), en mode cyclosportive, ce format est plus accessible à tous les niveaux et l'ambiance plus chaleureuse, cela nous correspondait plus." Et Anthony est lui-même un féru de "cyclo" : participation aux 4 dernières étapes du Tour, à la Risoul Queyras et bien sûr aux incontournables "Mercan'Tour" en local. C'est sur ces épreuves du 06 et grâce au développement du Challenge Cyclosportif local qu'il s'est convaincu de la nécessité de passer en format "cyclo" : "Evidemment le principe du Challenge est une très bonne idée, elle permet de mettre une touche subtile de compétition dans une pratique du vélo accessible à tous". A l'automne 2018, le tranformation en cyclosportive de la Faliconnaise était donc actée.

Le Parcours de la Faliconnaise

Quel sera donc le programme de cette "Faliconnaise Collines Niçoises"? Une boucle unique, avec deux arrivées différentes, le col de la Porte (1060m) en gros plat de résistance et l'inédit Mont Chauve, pour ceux qui voudront prolonger le plaisir. Et surtout une belle immersion dans le magnifique arrière-pays niçois fait de routes sinueuses, de parois calcaires, d'oliviers et de vues imprenables sur la Méditerranée. Un contraste saisissant à quelques emcablures d'une côte extrêmement urbanisée.

Un parcours unique, deux arrivées

La Faliconnaise proposera donc un parcours unique, avec départ commun de Falicon, de 97km pour 2000m de dénivelé. A la fin de ces 97km sera jugée l'arrivée du "petit parcours", à Falicon également... et ceux qui veulent en ajouter une petite couche pourront prolonger jusqu'au Mont Chauve, 6km plus haut, pour un total de 103km et 2450m de D+. Pas la peine de chosir à l'avance son parcours : si l'envie vous prend et que les jambes et la tête suivent encore, vous pourrez continuer sur le grand parcours. Une belle assurance si l'on est un peu hésitant quant à son état de forme.

Le col de la Porte en point d'orgue

Très souvent escaladé par le Paris-Nice au début des années 2000, mais également par le Granfondo Nice Côte d'Azur l'an passé (qui n'y reviendra pas cette année), le col de la Porte (1060m) sera le point haut de ce parcours et fera figure d'épouvantail. Extrêmement sauvage, vous ne devriez pas y être dérangés par la circulation! Son ascension est longue (13,5km) mais s'effectue en 2 parties très disctinctes : jusqu'à Loda (dans le 5e km du col) les pentes sont douces et s'en suit même une belle descente de 2km. A partir de là, les choses un peu plus sérieuses commencent, les 7 derniers km étant à plus de 7% de moyenne. Au sommet, une bonne moitié du parcours est déjà derrière vous et une longue descente jusqu'à Contes vous attend via le Col Saint Roch par son versant Coaraze. Soyez prudents, ce tronçon comporte quelques segments techniques.

 

L'approche de ce col de la Porte se fera par la lente ascension vers Levens d'où l'on basculera dans la vallée de la Vésubie par la magnifique route, sinueuse et si typique, de Duranus et du "Saut des français"... Où un petit "coup de cul" de 2km à 6,2% vous attend.

Le Mont Chauve, clou du spectacle!

Avant le final, il vous faudra passer le col de Châteauneuf (628m). Attention à ne pas sous-estimer cette montée courte (6,7km) à tout de même 6,5% de moyenne. Le pied est assez raide (jusqu'à 9,5%) et après la très longue descente du col Saint Roch, le changement de braquet peut rester dans les jambes! Au sommet n'oubliez pas de lever la tête : à votre droite, les sommets du Mercantour, à votre gauche la Méditerranée. Bienvenus dans les Alpes Maritimes!

 

Ceux qui décideront de s'arrêter à Falicon auront encore à escalader la courte côte (2km) qui mène au village. Pour les autres, le Mont Chauve (700m) se dresse face à vous. Il s'agit d'une arrivée inédite en cyclosportive, sur une route en cul de sac qui mène à l'ancien fort qui trône à son sommet. Ce final rappelle par l'ambiance, par la difficulté, par la végétation que l'on y rencontre mais aussi par la vue, le célèbre Mont Faron qui surplombe Toulon et que l'on a revu à l'honneur lors du récent Tour du Haut-Var. Les 6 derniers km sont à 7,5% de moyenne avec des pointes à 11%. Le bitume est granuleux, la pente est raide... mais le décor vaut largement que l'on s'offre cette petite prolongation. La vue sur la ville de Nice et l'ensemble de la Baie des Anges y est absolument extraordinaire. Pour ceux qui découvriront le lieu, nous ne doutons pas que ce sera un des moments marquant de votre saison! Pour Anthony Cobaleda en tout cas "ce côté mer et montagne constitue le point fort de ce parcours".

 De la place dans le calendrier pour deux épreuves niçoises?

Immanquablement la question a été posée. Après la création du Granfondo Nice Côte d'Azur l'an passé (qui a réuni 480 participants pour sa première édition), y a-t-il encore une place pour une deuxième épreuve niçoise? Surtout que les deux cyclos sont séparées de seulement deux semaines. Et que l'épreuve organisée par le Sprinter Club de Nice fait son entrée en 2019 dans le Trophée Label d'Or de la FFC.

Le président du club organisateur a conscience que cette proximité ne jouera pas forcément en faveur de la nouvelle venue. Mais celui-ci reste confiant : "cela nous motive pour être aux petits soins avec les participants pour qu'ils repartent avec un super souvenir et partagent leur expérience!" avant d'ajouter, sans doute à raison "nous avons cruellement manqué d'épreuves de ce type dans notre département et le fait que les deux épreuve fassent partie du Challenge Granfondo Alpes-Maritimes, cela aménera forcément des cyclistes sur les deux épreuves."

Il est certain que la richesse de l'arrière-pays niçois, qui permet deux parcours proches mais vraiment différents (seulement le col de Châteauneuf sera commun aux deux épreuves) peut laisser imaginer un bel avenir pour la nouvelle épreuve de Falicon. D'autant plus que le nombre de pratiquants est en vrai augmentation dans ce coin du sud-est et que les "cousins" italiens se déplacent toujours en nombre et avec plaisir sur les épreuves maralpines.

Enfin, les organisateurs veulent clairement garder un caractère familial et peut-être donc un peu plus "intimiste" à la Faliconnaise. L'épreuve est d'ailleurs restée sous l'égide de la FSGT dont le comité des Alpes-Maritimes est connu pour son dynamisme et sa défense d'un cyclisme où compétition et convivialité savent parfaitement se conjuguer. Quoiqu'il arrive, il n'y aura que 300 dossards distribués.

Si nous devions avoir une conclusion très personnelle sur la question et un conseil à vous donner? Faites les deux, bien évidemment!

Les inscriptions pour la Faliconnaise Collines Niçoises sont en ligne sur Granfondo France :

INSCRIPTIONS

Prix de l'inscription : 32,00€ comprenant entre autres un sticker d'identification médicale et d'information personnelle, une barre énergétique du partenaire MULEBAR et une médaille pour les "finishers". Le repas est en option à 8,00€.

Pour plus d'informations, visitez le site de l'épreuve : https://collines-nicoises.com/

 

 

comment.section_title

Revenir en haut de la page