Grand Tour Paris, le vélo version Capitale

logo

Grand Tour Paris, le vélo version Capitale

logo grand tour paris cyclosportive

L'année s'annonce particulièrement riche du côté de la capitale, les roule-toujours ne vont avoir que l'embarras du choix. Les classiques, Jacques Gouin et Vélostar, restent évidemment sur le programme. Le mythique Paris-Brest-Paris fait l'évènement, comme tous les quatre ans, précédé de son cortège de brevets de toutes les longueurs. La surprise vient de la création d'une toute nouvelle épreuve au format innovant, les 17-1 et 19 mai prochain, intitulée GRAND TOUR PARIS à laquelle GRANFONDO FRANCE a choisi de s'associer. Le challenge consiste en une boucle de 540 km autour de la région capitale, le défi pouvant être relevé en trois étapes ou en une seule, dans la version ultra.

 

Photos Sophie Gateau et Bertrand Degove

Ils sont quatre à plancher sur le projet depuis des mois : Dans l’équipe, Jean-Christophe et Arnaud ont couru à haut niveau. François et Guillaume roulent juste pour le plaisir, mais GRAND TOUR PARIS est comme toutes les histoires de vélo une histoire d’amitié. 

Imaginer un nouvel évènement cycliste majeur en Ile-de-France, la chose pouvait paraître osée, et même surprenante quand on est loin de la capitale, et pourtant. On peut commencer par rappeler que les courses cyclistes furent inventées à Paris, avec la toute première en 1866 entre Paris et Rouen. Que Paris et sa région ont joué un rôle majeur dans l’histoire du vélo, et pas seulement avec le Tour de France. Qu’en plus d’avoir inspiré des centaines de courses, elles ont vu grandir des champions d’exception, d’Eugène Christophe à Laurent Fignon ou, plus près de nous, à Tony Gallopin.

 

Une terre de vélo à la beauté insoupçonnée

On peut poursuivre en soulignant que l’Ile-de-France demeure une vraie terre de cyclisme. Que l’on y croise, chaque week-end, des milliers de pratiquants. Que la région capitale est, surtout, au cœur des nouvelles tendances, tant du côté de la pratique sportive que des mobilités actives dont les pouvoirs publics ont fait une absolue priorité. Tout bien considéré, le fait que Paris et sa région ne disposent pas encore d’une manifestation de masse, c’est cela qui devrait nous surprendre, surtout quand on observe que Londres, New-York, Rome, et d’autres s’en sont déjà dotées.

Photos Sophie Gateau et Bertrand Degove

Au-delà de son histoire, l'Ile-de-France reste surtout une terre où il fait bon rouler à quelques encablures seulement de la capitale. C'est d'ailleurs l'une des ambitions fortes des organisateurs de GRAND TOUR PARIS que de faire découvrir au plus grand nombre un territoire aux qualités très largement insoupçonnées. Le choix des villes-étapes – Fontainebleau, Chantilly, Dourdan, retour à Fontainebleau – réserve aux participants quelques belles merveilles sur le plan du patrimoine, mais beaucoup risquent d'être également surpris tant par la beauté que par la variété des paysages tout au long du périple.

 

À chacun son défi : 1, 2, 3 étapes ou la version Ultra

 

Sur le plan sportif, le challenge n'est pas à prendre à la légère, même si l'épreuve n'est pas chronométrée. GRAND TOUR PARIS n'est donc pas officiellement une course, mais chacune des trois étapes cumule quand même 180 kilomètres au minimum, avec presque 2.000 mètres de dénivelé, sans parler des 540 km d'une traite dans la version Ultra.

 

Dans la version par étapes, chacun pourra néanmoins choisir la manière dont il souhaite relever le défi. Choisir déjà s'il souhaite faire une, deux ou bien le tour complet avec les trois étapes. Choisir ensuite son allure de roulage. À ce propos, une belle innovation des organisateurs consistera à lancer les départs par vagues de niveau, avec la présence de meneurs d'allure comme dans les marathons. Le choix se fait à l'inscription. La volonté est de conjuguer la performance – je roule presque 200 bornes avec des gens de mon niveau – avec une forme plus conviviale du dépassement de soi que dans la pure compétition.

Photos Sophie Gateau et Bertrand Degove

La version "Ultra" séduira les plus engagés, avec ce défi spectaculaire consistant à boucler la boucle en moins de 30h. La formule s'adresse, disons-le clairement, à des cyclistes déjà habitués aux très longues distances, sachant par exemple que la plupart des concurrents qui choisiront cette option ne dormiront pas pour boucler leur challenge.

 

Inscriptions ouvertes sur GRANFONDO FRANCE

 

Quelle que soit la formule, GRAND TOUR PARIS s'adresse à des cyclistes évidemment sportifs, mais pas exclusivement aux cyclosportifs purs et durs. L'ambition affichée par les organisateurs est de rassembler tous les cyclistes d’aujourd’hui, hommes et femmes, de tous âges, de tous niveaux, licenciés ou non, "hipsters" ou "tradis", compétiteurs ou non. L’envie est de leur faire partager des moments de plaisir dans l'effort comme le vélo sait nous en procurer, une volonté d'ouverture qui ne pouvait que nous intéresser.

 

Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes ici. L'équipe GRANFONDO FRANCE sera de la partie et on espère vous y retrouver pour passer ce chouette week-end ensemble à Paris !

 

L'engagement inclut notamment le transport d'un sac qui permet de faire les trois étapes sereinement. Des packs d'hébergement en camping ou à l'hôtel sont également proposés par la société Cap Vélo, partenaire du GRAND TOUR PARIS. Les organisateurs annoncent d'autres services qui seront présentés d'ici la date de l'évènement.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site http://www.grandtourparis.cc/

Photos Sophie Gateau et Bertrand Degove

 

Commentaires

Revenir en haut de la page