Interview de Frédéric Reggiani, organisateur de La Ventoux Sud

logo

Interview de Frédéric Reggiani, organisateur de La Ventoux Sud

C'est une cyclosportive autour du Ventoux mais qui ne fait que regarder le Géant de Provence. Après tout, il y a déjà suffisament d'épreuves qui l'escaladent tout au long de l'année. Le pari de l'équipe d'organisation de la Ventoux Sud est plutôt de faire découvrir un territoire plus intimiste, moins fréquenté, à l'ombre du célèbre mont chauve, qui mérite pourtant vraiment d'être plus connu. Après une première édition qui a été un franc succès, la Ventoux Sud vous attend le 15 septembre prochain au départ de Mallemort du Comtat. Une très belle épreuve de fin de saison où vous pourrez parfaitement conjuguer sport et tourisme. Rencontre avec Frédéric Reggiani, l'organisateur, à qui nous avons posé quelques questions.

ventoux sud logo

TEASER 2019 VENTOUX SUD

 

Granfondo France - Frédéric, nous voici à un mois de la 2e édition de la Ventoux Sud. Avant de parler de l’événement qui arrive, peux-tu nous faire un bref bilan de l’édition 2018 qui avait été un beau lancement ?
 
Frédéric Reggiani - L'an dernier, nous attendions 300 cyclistes, et c'est plus de 400 qui ont pris le départ. 8 nationalités différentes étaient représentées, on notera tout de même une participation massive des coureurs du département et de ceux limitrophes comme les Bouches-du-Rhône et le Gard. Au delà des chiffres, les retours ont été très positifs sur l'ensemble de l'organisation, que ce soit au niveau du dispositif sécurité, des bénévoles, du repas d'après courses, des récompenses ou des paysages traversés.

cyclo ventoux sud

GFF - Le Ventoux est quasiment « surexploité » en termes d’épreuve cyclosportive. Est-ce cela qui vous a amené à choisir un parcours n’empruntant pas le Géant de Provence ?

F.R - Oui en effet, le territoire Ventoux Sud est moins fréquenté que le mythique Mont Ventoux, par lequel passe la plupart des courses organisées dans le département.  Nous voulions justement nous démarquer et offrir aux participants des circuits plus intimistes. Toutefois les coureurs ne perdront jamais de vue le Géant de Provence, avec des points de vue inhabituels et magnifiques selon que l'on se trouve sur les terrasses du piémont, sur le plateau d'Albion ou encore dans les vallées du Toulourenc et de l’Anary.

lavande ventoux sud

GFF - Le parcours justement, venons y… Peux-tu nous en faire un petit descriptif ?

F.R -Deux circuits sont proposés encore cette année : 145 km pour 2300 m de D+  et 82 km pour 1200 m de D+.
La petite nouveauté par rapport à 2018, c'est le départ différé : 8h30 pour le grand parcours et 9h00 pour le petit. Cela permettra une plus grande fluidité et une meilleure sécurité.
Au départ de Malemort du Comtat, après une neutralisation sur 3 kilomètres, les cyclistes passeront par Mormoiron, le bas de Flassan, Villes-sur-Auzon, avant d’attaquer les gorges de la Nesque, totalement fermées à la circulation pour la circonstance.
Une fois en haut, ils basculeront sur Monieux, avant de rallier Sault, où se fera la séparation des circuits.
A droite vers Saint Jean de Sault pour le 82 km, puis la Ferme Saint Hubert, redescente par les gorges sur Méthamis, puis remontée vers l'arrivée à Blauvac par Saint Estève.

https://www.openrunner.com/r/9114820

Quant au 145 km, après Sault, les coureurs se dirigeront vers Aurel, puis Montbrun les Bains pour entamer ensuite une longue ascension qui les amènera à Barret de Lioure, les cols de Macuègne et de l’Homme Mort. Ensuite, descente sur Ferrassières, Saint Trinit, puis direction Revest du Bion, Saint Christol, avant la remontée vers Lagarde d’Apt. Au niveau de Brouville, les concurrents attaqueront une descente de 10 kilomètres qui les ramènera au niveau de la séparation des 2 parcours. De là, ils emprunteront le même final que le 82 km. Pour une arrivée à Blauvac après 3 kilomètres de montée.

 https://www.openrunner.com/r/9048229
 

parcours ventoux sud
GFF - Quels sont selon toi les vrais temps forts du tracé, que ce soit en termes de paysages ou d’intérêt sportif ?

F.R - En terme de paysages, on retiendra les gorges de la Nesque qui font partie des sites naturels les plus originaux de Provence. Véritable canyon de plus de 400 mètres creusé par la Nesque, c'est un espace protégé Natura 2000 qui offre un paysage spectaculaire avec un point de vue au niveau du rocher du Catellaras. Sur le plateau d'Albion et de Sault, c'est un paysage de vastes étendues que l'on invite à aller contempler au moment de la floraison de la lavande, et vers les cols de Macuègne et de l'Homme mort, les paysages font place à une nature brute et authentique.
Au niveau sportif, les cyclistes rencontreront plusieurs difficultés, la première étant les gorges de la Nesque d’une longueur de 20 km, une montée plutôt roulante qu’ils passeront en force. Puis, tour à tour, les 15 km qui séparent Montbrun les Bains et le col de l’Homme mort, via celui de Macuègne, avec des portions bien pentues (7/8%) ;  la remontée de Saint Christol à Brouville, plus courte mais bien sélective ; le faux plat montant jusqu’à la ferme Saint Hubert ; et l’ultime bosse de 3 km avant l’arrivée avec un dernier kilo dur.
 
 
GFF - Avez-vous un objectif chiffré au niveau de la participation ?

F.R - Nous attendons entre 600 et 800 coureurs. Pour l'instant, les inscriptions vont bon train, et les réseaux sociaux sont très actifs. Les retours que nous avons de la première édition sont très positifs et laissent supposer une belle participation. Les sponsors de l'an dernier sont partants pour ce nouveau cru, et d'autres se sont rajoutés.
 
GFF - Tourisme et épreuves sportives sont aujourd’hui intimement liés. Votre épreuve a-t-elle une vraie visée au niveau du développement touristique de votre territoire ?

 F.R - C'est quelque chose qui tient à coeur à la Communauté de Communes Ventoux Sud et qui s'inscrit dans sa politique de développement.
Ventoux Sud possède de réels atouts pour devenir une destination sportive de qualité. Ses paysages sont d'une variété étonnante, le site des Gorges de la Nesque, praticable en toute saison, est un fabuleux terrain de jeux pour sportifs en tout genre, et mérite d'être mis en lumière. La course traverse l'ensemble des villages de la communauté et des communes voisines, c'est une façon de faire découvrir, les spécificités de chacun d'eux.
Cette course, c'est aussi un moyen de faire venir les gens sur un territoire, de créer du séjour et des opportunités en saison basse pour les acteurs locaux. Il nous est apparu important de valoriser le territoire en composant le panier des récompenses autour des produits du terroir.

Les inscriptions pour la Ventoux Sud sont en ligne sur Granfondo France : INSCRIPTIONS

champs de lavande ventoux sud
 


Commentaires

Revenir en haut de la page