La Catalane Cyclo sur de bons rails!

logo

La Catalane Cyclo sur de bons rails!

Première épreuve de la saison et premier reportage « inside » pour l'équipe Granfondo France, avec la présence de Laurent Elleon au départ de La Catalane Cyclo dont nous vous parlions il y a quelques jours (voir l'article de présentation). Direction donc les Pyrénées Orientales et la proche frontière espagnole !

Une participation en forte hausse

La première édition de La Catalane Cyclo, organisée par le CC Le Boulou et son dirigeant très actif Stéphane Roger, avait laissé un goût amer aux organisateurs avec seulement 100 concurrents. Pour cette édition 2019, déjà une première réussite : le nombre d’inscrits a été multiplié par deux avec 207 personnes engagées sur l’ensemble des deux parcours de 92 et 124km. Pour rappel, le parcours de 92km servait de support à la première étape du tout nouveau Challenge « Chef de File Ladies Granfondo » (Challenge 100% féminin se déroulant sur 4 étapes). Et l’on a pu dénombrer une quarantaine d’inscrites, soit une part d’environ 20% des inscriptions totales, là aussi un chiffre bien au-dessus de ce que l’on connait habituellement. L’effet « Challenge féminin » s’est donc clairement fait sentir.
Au niveau de la provenance des concurrents, beaucoup de coureurs occitans bien sûr, mais certains avaient fait le déplacement de Provence, de Nice et même de Reims! On retrouvait également beaucoup de triathlètes revenant de stages en Espagne et qui n’ont pas hésité à venir fignoler leur condition avant le début de saison.

L'épreuve féminine : Marion Bessone sans trembler

Honneur aux Dames donc pour entamer le récit de cette belle journée Catalane. L’épreuve Féminine s’est élancée par une température fraîche de 6 degrés, 5 minutes avant le peloton des hommes, et se déroulait sur le parcours de 92km (1500m de D+). De la fraîcheur certes, mais guère le temps d'avoir froid, l'entame du premier col au bout de 6 km faisant rapidement monter la température. Marion Bessone de la Roue d’Or Sanary, une des meilleures cyclosportives françaises, allait dominer sans trembler l’épreuve et s’imposer assez aisément en étant la seule capable de suivre les hommes lorsque ceux-ci sont revenus sur le peloton féminin parti devant eux. Elle devance la locale Johane Hacquart (Saleiles) et Sandrine Polizzi la Championne de France Master M1 du Team Spoc Nice. Marion qui s’empare du même coup du Maillot de Leader du Challenge Chef de File Ladies Granfondo qu’elle devra défendre dans deux semaines (le 17 mars) du côté du Raid des Alpilles.

Du côté des Hommes…

Deux parcours donc, que l’on pouvait qualifier de « moyenne montagne », avec un enchainement de plusieurs cols, mais toujours avec des pentes plutôt douces. Les deux parcours se séparaient au bout de 22km… pour se rejoindre un peu plus loin avec un final commun sur les 60 derniers kilomètres.

A Titouan Huige la victoire sur le Grand parcours

Le départ était commun pour les 2 parcours et dès les premières pentes, qui arrivent dès le 6e kilomètre, la sélection s'opère et à la séparation au km 22, il n'y a déjà plus que 18 hommes devant. Qui vont rapidement devenir 6 sur ce parcours de 124km : Titouan Huige, Gabriel Roger (du club organisateur), Yannick Bemad, Romain Passarius, Olivier Dulaurent et Tom Ponnenwirth. Ces hommes vont accentuer leur avance jusqu'à compter 3 minutes d'avantage sur leurs poursuivants. Ils ne seront plus revus et c'est Titouan Huige qui, en attaquant dans le final, s'imposera en solitaire légèrement détaché devant ses ex-compagnons d'échappée Gabriel Roger (CC Le Boulou, qui n'est autre que le fils de l'organisateur) et Yannick Bemad (Team Catalan)

Romain Bazeres s'impose sur la parcours de 92km
 
C'est à peu de choses près la même configuration que va connaître la course sur la parcours de 92km. Sur une attaque de Remi Chenu (RO SANARY), 6 hommes (le chiffre du jour donc!) prennent le large. Le local Romain Bazeres (CC Le Boulou) s’impose en solitaire en faussant compagnie à ses 5 compagnons  dans le final, comme Titouan Huige sur le grand parcours. Brice Hacquart (triathlon Toulouse Métropole) et Mael Alric viennent compléter le podium.

 
Tout pour devenir une épreuve de référence

Outre l’aspect sportif, cette épreuve, avec sa paëlla et les bouteilles de vin local (à consommer avec modération, cela va sans dire...) données à chaque participants, nous a offert un cadre somptueux entre la Méditerrannée et le massif du Canigou. Nous avons également eu le plaisir d'y croiser l'un des plus grands champions de l'histoire du sport français, Alain Prost, toujours aussi féru de vélo et venu ici peaufiner sa condition physique.

  

La météo a elle aussi était de la partie. De la fraîcheur au départ, comme nous le disions, mais rapidement les températures sont montées (du fait du soleil... et de la pente dans laquelle ont entre assez rapidement) pour finalement offrir une traversée de ces magnifiques paysages catalans dans des conditions quasi estivales.
 
Un mot sur le parcours enfin: un bel enchaînement de cols de faible altitude dont les avantages résident clairement dans la douceur de leur pente et dans le fait qu’ils se montent en paliers ce qui les rend accessibles à tous. Un profil parfaitement adapté donc pour un début mars. Quant à la circulation, elle est quasi inexistante sur le parcours, ce qui ne gâche en rien le plaisir dans ce décor enchanteur.

  
 
En conclusion, cette épreuve constitue vraiment une belle découverte en soi et peut de plus être utilisée comme une préparation idéale pour un début de saison en vue des échéances futures. Elle a tout pour devenir à coup sûr une épreuve de référence dès 2020. Du côté de Granfondo France nous serons en tout cas à nouveau de la partie!

 

Pour les Dames, nous vous donnons rendez-vous le 17 mars prochain sur le Raid des Alpilles pour la 2e étape du Challenge Chef de File Ladies Granfondo

CLASSEMENTS DISPONIBLES sur notre page CALENDRIER

 

Commentaires

Revenir en haut de la page